Annonce relative à la première étape du projet d’agrandissement de Tasiast

Kinross va lancer la première étape du projet d’agrandissement en deux phases du site de Tasiast. Cela permettra de faire passer la capacité du site de 8 000 tonnes par jour (t/j) à 12 000 t/j.

« C’est une excellente nouvelle — le fruit des efforts soutenus et de la détermination de nombreux employés qui ont travaillé de concert à l’échelle de l’entreprise », a déclaré J. Paul Rollinson, président et PDG. « Cette approche en deux étapes permet à Kinross de transformer Tasiast de façon à en faire un site qui affiche de plus faibles coûts et un flux de trésorerie positif à court terme, le tout en conservant le potentiel de croissance considérable de l’opération. »

Cette première étape devrait permettre au site de Tasiast de générer du flux de trésorerie en augmentant considérablement la production annuelle et en diminuant notablement les coûts de vente prévisionnels.

« La première étape devrait atteindre sa production maximale à la fin du premier trimestre 2018. D’après les estimations, elle nécessitera un investissement initial en capital de 300 millions de dollars environ. Cette somme sera autofinancée par la société », a souligné Paul Rollinson.

Ont également été publiés les résultats relatifs à l’étude de préfaisabilité dans le cadre du projet d’agrandissement combinant les deux étapes. Cela permettrait d’ajouter progressivement une capacité de 18 000 t/j pour une capacité totale combinée de 30 000 t/j. Ce projet d’agrandissement devrait faire de Tasiast le site le plus important et le moins cher de Kinross.

Le coût total en capital pour les étapes 1 et 2 est estimé à 920 millions de dollars, une somme beaucoup moins élevée par rapport à l’estimation de 1,6 milliard de dollars qui avait été avancée dans le cadre de la précédente proposition d’agrandissement visant les 38 000 t/j.

L’étude de faisabilité relative à l’étape 2 démarrera au deuxième semestre 2016 ; l’objectif étant d’obtenir le feu vert avant la fin de l’année 2017.

Les travaux de préparation relatifs aux opérations de construction de la première étape vont être immédiatement lancés. On prévoit une production maximale d’ici la fin du premier trimestre 2018.

Cliquez ici pour consulter le communiqué de presse.