Des pluies torrentielles entraînent la suspension des opérations à Maricunga

La semaine dernière, le nord du Chili a subi des pluies torrentielles qui ont provoqué des inondations, des coulées de boue et d’importants dégâts. Dans toute la région, les opérations minières ont été affectées, y compris celles du site Kinross de Maricunga où les travaux d’exploitation minière, de concassage et de l’usine SART ont été interrompus. Le personnel non indispensable a été renvoyé chez lui et tous les employés ont été comptabilisés.

Notre priorité reste la sécurité et le bien-être de nos collaborateurs, qui sont confrontés aux pires chutes de pluie depuis 80 ans.

« Ce genre de situation nous permet d’appliquer concrètement notre valeur première : la priorité donnée aux personnes. Je suis immensément fier de la réaction de tous nos collaborateurs, qui font bloc pour affronter cet événement, » déclare Bob Musgrove, vice-président des opérations en Amérique du Sud.

L’Atacama, l’une des régions désertiques les plus arides du monde, a connu huit ans de sécheresse avant de subir ces pluies. En un seul jour au cours de la semaine dernière, l’équivalent de sept ans de pluie est tombé en 12 heures dans les Andes ; les rivières sont sorties de leur lit et les eaux de crue ont traversé des villages entiers dans les vallées situées en contrebas. Le 25 mars, l’état d’urgence a été déclaré par Michelle Bachelet, la présidente du Chili.

À Copiapó, une ville de 120 000 habitants située à 120 km à l’ouest de Maricunga, des crues soudaines ont inondé beaucoup d’habitations et de bâtiments, dont les bureaux Kinross. Les lignes électriques qui alimentent les sites de Maricunga et La Coipa ont été coupées et les routes d’accès, ravinées.

L’armée chilienne travaille au dégagement des routes et des ponts tandis que Kinross a organisé un survol de la région pour déterminer l’étendue des dégâts. Nos équipes des sites miniers, dirigées par Bruce Thieking et Pablo Asiain à Maricunga et par Hernan Sanhueza à La Coipa, ont appliqué des procédures bien établies pour assurer la sécurité et l’intégrité de nos employés. Des agents contractuels choisis par Kinross se tiennent prêts pour dégager la route allant de Copiapó à Maricunga et nos équipements miniers de Maricunga travaillent au dégagement des routes descendant depuis la mine jusqu’à Copiapó.

Quant aux membres de notre équipe de Copiapó, sous la direction de Rodrigo Moscoso, ils travaillent pour le moment depuis chez eux. Nous avons pu obtenir à Copiapó du matériel lourd qui nous permet de participer aux opérations de dégagement des routes.

Depuis notre bureau de Santiago, l’équipe des ressources humaines s’efforce de contacter le plus d’employés et de familles possible afin d’évaluer leur situation. Nous utilisons nos comptes Twitter et Facebook pour donner quotidiennement des informations mises à jour, tandis que tous les employés des deux sites reçoivent des mises à jour deux fois par jour.

Selon les tout derniers chiffres, 14 personnes sont décédées dans la région de l’Atacama, 20 sont portées disparues et plus de 4000 ont été évacuées vers des lieux plus sûrs.

.  

Les bureaux Kinross de Copiapó 

 

Inondations à Copiapó et alentour

 

Inondations à Copiapó et alentour