Kinross fait l’acquisition d’un projet de grande qualité dans l’Extrême-Orient russe

Le 31 juillet, Kinross a conclu un accord pour racheter Chulbatkan, un projet de développement par lixiviation en tas à ciel ouvert et à forte teneur situé dans l’Extrême-Orient russe.

Avec une ressource indiquée estimée à environ 4 millions d’onces d’or et une ressource présumée estimée* à 80 000 onces d’or, Chulbatkan a le potentiel de devenir une exploitation à fort rendement, à faible coût et à faible décapage. 

S’appuyant sur notre bilan opérationnel fructueux de 24 ans en Russie, le projet de rachat de Chulbatkan devrait renforcer notre production à long terme dans cette région, ainsi que le profil de nos flux de trésorerie. Dans le même temps, des études et des programmes d’exploration complets devraient être effectués au cours des trois prochaines années, l’objectif étant une période de construction de deux ans. Ce projet s’inscrit parfaitement dans les priorités de Kinross en matière d’immobilisations et dans son programme actuel de développement de projets. Par ailleurs, il s’accorde bien avec les initiatives d’exploration et les opérations existantes de Kupol et de Dvoinoye.

Kinross a accepté d’acheter Chulbatkan pour la somme de 283 millions de dollars, dont 113 millions de dollars en espèces et 170 millions de dollars en actions Kinross, ce qui permet à notre entreprise de conserver une solide position en matière de liquidités.

« Chulbatkan est un formidable projet de développement de grande qualité avec un potentiel de croissance considérable et un faible risque d’exécution, dans un pays où nous bénéficions d’une vaste expérience et d’un bilan prospère, et où nous conservons un avantage concurrentiel et stratégique sur le plan opérationnel », a déclaré J. Paul Rollinson,  PDG. « Cette acquisition est un excellent choix pour Kinross. En effet, nous pourrons mettre à profit notre savoir-faire en tant qu’entreprise de classe mondiale à la tête d’exploitations par lixiviation en tas dans un climat froid. »

Ouvert latéralement et en profondeur, le gisement présente une forte minéralisation continue, avec un potentiel de structures supplémentaires à haute teneur au sein de la ressource. Il existe de multiples cibles satellites prometteuses dans le périmètre d’environ 120 km² de cette concession, qui reste sous-explorée.

La transaction devrait être conclue début 2020. Pour en savoir plus, veuillez consulter notre communiqué de presse et notre présentation aux investisseurs.

* L’estimation des ressources minérales est classifiée conformément aux Normes de définition pour les ressources minérales et les réserves minérales de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM), intégrées par référence aux exigences de la Norme canadienne 43-101 – Information concernant les projets miniers. L’estimation des ressources minérales se fonde sur un modèle de blocs internes et sur l’hypothèse d’une fosse restreinte, avec un cours de l’or à 1 400 $ par once et une teneur de coupure à 0,35 g/t.

Une exploitation minière d’essai à Chulbatkan

Usine ADR (Adsorption, Désorption, Régénération) expérimentale et aire de lixiviation en tas.