Découvrez l’utilisation d’or dans les kits de diagnostic de la COVID-19

Saviez-vous que l’or joue un rôle crucial dans le diagnostic de la COVID-19?

À travers le monde, tous les gouvernements n’utilisent pas le même type de tests pour diagnostiquer la COVID-19, mais la quasi-totalité des tests nécessite une analyse en laboratoire.

Selon le World Gold Council, les tests de diagnostic rapide (ou tests de flux latéral [LFA]) à l’aide d’or peuvent compléter les dépistages qui reposent sur une analyse en laboratoire. Les tests de flux latéral permettent depuis plus de 40 ans de diagnostiquer de nombreuses maladies potentiellement mortelles comme le paludisme. Plus de 400 millions de tests de flux latéral pour le dépistage de cette maladie sont d’ailleurs produits chaque année.

De minuscules particules d’or servent « d’indicateurs » dans les tests de diagnostic rapide; elles déclenchent un changement de couleur lorsqu’elles entrent en contact avec l’échantillon du patient et aident ainsi à déterminer rapidement si le résultat est positif ou négatif. 

Les tests rapides COVID-19 de première génération identifient les anticorps marqueurs précoces et tardifs au lieu de chercher le virus lui-même. Ils peuvent ainsi aider à déterminer si une personne a été infectée par la COVID-19 même si le virus n’est plus présent dans son organisme. Des groupes pharmaceutiques travaillent également à l’élaboration de tests LFA visant à identifier directement le virus.

Pour en savoir plus sur le rôle de l’or dans le secteur de la santé, lisez ce rapport du World Gold Council ici.