Kinross dévoile les résultats de l’étude de préfaisabilité à Lobo-Marte

Le 15juillet, Kinross a dévoilé les résultats d’une étude de préfaisabilité concernant le projet Lobo-Marte au Chili. Lobo Marte a le potentiel de devenir un site stratégique avec un coût de maintien global attractif afin d’optimiser le profil de production à long terme de Kinross.

Ce projet ajoute 6,4 millions d’onces d’or, soit une hausse d’environ 25 %, aux réserves minérales estimées en fin d’année 2019 de l’entreprise, et cela dans un territoire propice à l’exploitation minière.

L’étude de préfaisabilité estime la production totale de la mine à environ 4,5 millions d’onces d’or, le coût des ventes moyen à 545 $ par once d’or et le coût de maintien global moyen à 745 $ par once d’or sur une durée d’exploitation de 15 ans.

« Le projet Lobo-Marte offre à Kinross une excellente possibilité en matière de développement organique avec un coût de maintien global attractif, mais aussi de belles perspectives à la hausse concernant le cours de l’or, sans accroître le niveau de risque ni les coûts du projet », a déclaré J. Paul Rollinson, PDG. « Ce projet pourrait prolonger la durée d’exploitation de la mine à long terme de manière synergique dans un territoire minier favorable, tout en augmentant les estimations actuelles de nos réserves aurifères à hauteur de 6,4 millions d’onces, prolongeant ainsi la durée de vie globale de la mine de l’entreprise. Tandis que nous poursuivons l’étude de faisabilité concernant ce projet à long terme, nous continuerons de privilégier la solidité de notre bilan et une répartition rigoureuse des fonds propres. »

Kinross prévoit de lancer une étude de faisabilité plus tard cette année, étude qui devrait s’achever au 4e trimestre 2021. L’étude de faisabilité fournira une description précise du projet et des caractéristiques techniques, des informations indispensables pour l’obtention des permis et la réalisation de l’étude d’impact environnemental.

Pour en savoir plus sur l’étude de préfaisabilité à Lobo-Marte, consultez le communiqué de presse ici.

Vue aérienne du gisement de Lobo-Marte