Yves Breau et Emmanuel Sampson-Cobbah remportent le tout premier prix de l’excellence technique

Le nouveau prix Or de l’Innovation et de l’Excellence techniques a été créé en vue de saluer la solide expertise de Kinross en matière de mise à l’essai technique, mais aussi en vue d’encourager la rédaction de documents présentant les réussites en matière d’innovation à l’échelle de la société.

Les tout premiers lauréats sont Yves Breau (directeur de la métallurgie, Toronto), et Emmanuel Sampson-Cobbah, (directeur du traitement, Chirano), pour le document portant sur leur utilisation des revêtements PolyStl™ à Chirano.

Le document est le fruit des efforts fournis par ce duo en vue d’accroître la capacité et le tonnage des broyeurs de Chirano grâce à une nouvelle méthode plus efficace pour broyer le minerai plus dur.

Yves et Emmanuel ont réalisé une étude approfondie qui a révélé que le remplacement des revêtements épais entièrement composés d’acier à l’intérieur du broyeur était une opération trop longue. Il fallait mettre hors service le broyeur pour le remplacement régulier des revêtements, réduisant ainsi le niveau de capacité. Les revêtements en acier ont laissé place aux revêtements PolyStl™, matériaux composés d’acier et de caoutchouc, ce qui les rend plus légers et plus simples à remplacer.

Le temps consacré au changement de revêtements est passé de 72 heures à 56 heures, permettant ainsi de réduire de manière considérable le temps de mise hors service du broyeur. En outre, il est possible de mettre une plus grande quantité de minerai dans le broyeur car son fonctionnement repose sur le principe du poids.

Les revêtements des broyeurs sont coûteux, ce qui signifie que leur efficacité est un facteur encore plus important. « Chaque année, nous consacrons un budget de 25 millions de dollars aux revêtements de broyeurs à l’échelle de l’entreprise », a déclaré Yves.

Depuis que nous sommes passés aux solutions PolyStl™, la capacité et le tonnage des broyeurs ont augmenté de manière considérable sur le site de Chirano, ce qui s’est traduit par des économies d’un montant annuel de 1 million de dollars. On a également constaté une diminution des dépenses énergétiques.

« Cela est le résultat d’un véritable travail collectif réunissant les équipes de l’AC et de la métallurgie à Chirano. Trouver le bon équilibre entre l’acier et le caoutchouc de sorte à permettre au minerai de continuer à rebondir sur le revêtement est un processus continu afin de garantir la bonne qualité du concassage », a expliqué Emmanuel.

Yves a accepté le prix le 30 septembre à Toronto ; prix qui lui a été remis par Warwick Morley-Jepson, directeur de l’exploitation.

Félicitations Yves et Emmanuel !

Vue aérienne des broyeurs de Chirano

Des équipements de levage mêlant acier et caoutchouc permettent de réduire le poids et d’accroître les mouvements du minerai