Aucune panne moteur à Fort Knox en 2013! Comment a-t-on réussi cela?

Grâce au solide programme d’entretien anticipé qui a été mis en œuvre à Fort Knox, l’équipe de maintenance n’a connu aucune panne moteur catastrophique en 2013.

C’est en 2012 que cette équipe a commencé à adopter les principes de l’entretien anticipé, ce qui englobe un système de surveillance de l’état du moteur en temps réel et la formation des salariés pour leur permettre d’effectuer des essais fiables et non destructeurs sur différents outils et techniques de contrôle de l’état des machines.

Clint Nebeker (directeur de mine, entretien mobile) pense que le succès remporté par le programme d’entretien anticipé à Fort Knox est attribuable aux immenses efforts déployés par l’équipe de maintenance. « On effectue les activités d’entretien en fonction d’indicateurs qui permettent de savoir si un engin ou une pièce est en mode de défaillance ou ne se conforme pas au cahier des charges de l’équipementier. Le suivi en temps réel, les rondes hebdomadaires et l’analyse des modes de défaillance sont autant d’outils utilisés par l’équipe pour prévoir les défaillances dès que leur possibilité se manifeste. »

Un moteur neuf coûte en moyenne de 300 à 400 000 $ US, et un moteur remis à neuf vaut environ la moitié de ce prix. L’élimination des défaillances a entraîné de très intéressantes économies du fait de la réduction des travaux d’entretien.

En plus de réduire les coûts, le programme d’entretien anticipé a diminué le nombre de défaillances impromptues des machines et des pièces, il a augmenté le temps de service des machines et amélioré la prévisibilité du rendement du matériel.